Annick Busnel, Psychothérapeute à Saint-Malo
51 rue de la Marne, 35400 Saint-Malo
+33 2 99 40 58 97
Disponible de 10h à 20h
 
Annick Busnel, Psychothérapeute à Saint-Malo
 
Disponible de 10h à 20h
 
+33 2 99 40 58 97
 
51 rue de la Marne, 35400 Saint-Malo

Union 
La réconciliation engendre l'union 
L'union laisse éclore la paix 

Annick Busnel
Psychothérapeute à Saint-Malo

Le printemps : la renaissance, l'optimisme, l'espérance et la Foi .

La saison de printemps démarre selon la médecine traditionnelle chinoise au début du mois de février.Elle s'installe en mars et s'affirme en avril.

La nature nous invite à observer le jaillissement de tous les éléments vivants : le chant des oiseaux, les bourgeons dans les arbres, les jeunes pousses émergeant de la Terre, les fleurs en éclosion.

Une nouvelle vie commence, va s'installer et croître avec l'ensoleillement nécessaire à sa maturité.

C'est un mouvement qui coordonne la puissance de l'énergie de la Terre emmagasinée pendant l'hiver poussant l'émergence de la Vie, la montée de la sève et la rencontre de l'énergie Céleste qui l'élève pour qu'elle s'exprime partout dans toute ses formes multiples.

La renaissance et le désir d'être Vivant.

L'être humain se confronte lui aussi dans cette saison en particuliers, à une nouvelle naissance, un nouveau départ tant au plan physique que psychique en accueillant une nouvelle vitalité..

La mise en mouvement de cette énergie vitale dans le corps nourrit l'espérance, laisse jaillir le désir d'une vie plus épanouie, plus prospère avec une imagination qui élabore des rêves réalisables ou pas. Elle nous propulse dans l'envie de mettre de l'ordre, une nouvelle organisation dans différents aspects de sa vie et de se mettre en action en bâtissant de nouveaux projets.

L'être humain se sent plus vivant, plus conscient à cette présence énergétique pour harmoniser et/ou affirmer différents aspects de son identité : qualités physiques, talents personnels, traits de caractère, développement de nouvelles compétences dans sa fonction parentale, professionnelle, ouverture à des relations justes et les laisser éclore et mûrir sous l’œil bienveillant de l'univers pour nous soutenir.

 

Quelle voie emprunter pour mettre en place les désirs, le nouveau plan de vie ?

La voie du combat / Moi Existentiel : guidée par le pouvoir, l'avoir, l'individualisme et la dépendance:

c'est la voie externe avec un investissement énergétique coûteux et un mode agressif pour être performant, atteindre l'objectif fixé en abattant l'adversaire à l'extérieur de soi ou en soi.C'est dépendre des autres dans un besoin de reconnaissance dévorant et inassouvi. C'est prendre le risque d'un retournement contre soi dans un deuxième temps par l'épuisement physique et psychique et les conséquences négatives de tensions occasionnées autour de soi. La réussite est alors éphémère, le capital énergétique est rapidement consommé et l'usure dans sa santé s'installe rapidement, laissant le découragement, la frustration et le manque devenir envahissant.

La voie de bienveillance / Moi Essentiel : éclairée par une voie intérieure, l'être profond, qui reçoit le pouvoir de servir la Vie :

c'est la voie interne qui favorise une énergie de justice avec soi même.Elle fraie son chemin en profondeur, en harmonie avec les lois de la vie, de la nature. Elle accompagne et laisse émerger les meilleures stratégies pour réaliser son projet dans le respect de soi et des autres, prendre sa place légitime et se sentir plus vivant et satisfait, content des résultats quels qu'ils soient car le sentiment d'être en harmonie avec la Vie est sauvegardé.

L'échec éventuel est vécu comme un enseignement et nous confronte à nos limites, nos résistances, nos parts d'ombre qui peuvent être dépassées, transformées avec la patience et la persévérance et développer une conscience de plus en plus éclairée.

«  Ne vous demandez pas ce dont le monde a besoin. Demandez vous ce qui vous rend vivant puis faites le car ce dont le monde a besoin est de personnes qui savent vivre pleinement ». Harold Witmann

« Nos désirs ne sont pas de simples buts à concrétiser... Ils sont les portes d’entrée qui permettent à la vie de circuler. La plus grande chose que l’on puisse faire avec eux n’est donc pas de les assouvir – même si c’est certainement merveilleux lorsqu’on y arrive –, mais de les accueillir et de laisser leur délicieuse énergie nous porter ».


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.